Revue Kot-Kot



Revue Kot-Kot









Actualité

Decembre 2021

︎Expositions
︎Vernissages
︎Conférences





Exposition 




Fondation Boghossian
Villa Empain

Av. Franklin Roosevelt 67, 1050 Bruxelles






01 
Decembre




How will it end?



Artistes :

Etel Adnan, Abed Al Kadiri, Charbel Alkhoury & Monica Barbous, Mounira Al Solh, Vladimir Antaki, Ziad Antar, Caline Aoun, Danielle Arbid, Vartan Avakian, Ayman Baalbaki, Charbel-joseph H. Boutros, Gregory Buchakjian, Ali Cherri, Omar Fakhoury, Simone Fattal, Daniele Genadry, Chafa Ghaddar, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Gilbert Hage, Yazan Halwani, ICONEM, Jeanne et Moreau, Maria Kassab, Mireille Kassar, Bettina Khoury Badr, Pierre Koukjian, Samar Mogharbel, Marwan Moujaes, Dala Nasser, Ramy Saad, Stéphanie Saadé, Christine Safa, Christian Sleiman, Rayyane Tabet, Paola Yacoub, Maha Yammine, Raed Yassin, Cynthia Zaven, Lamia Ziadé.




Rendez vous jusqu’au 06 Fevrier 2022



Présentation :

L’exposition conçue en partenariat avec le Centre Pompidou propose un dialogue inédit entre les œuvres issues de ses collections exceptionnelles et les pièces d’artistes libanais de toutes générations. Réalisées ces dernières années ou à la suite des tragiques explosions du 4 août 2020, entre désespoir et douceur, exils et nouveaux ancrages, leurs œuvres tracent quelques futurs possibles. Pays de légendes et de mythes, où cinq mille ans d’histoire se sont écrits, point névralgique des relations entre le monde arabe et l’occident tout au long de son histoire, le Liban traverse depuis sa création des périodes troubles. Sa position stratégique, à l’origine de son prestige, est également une source de convoitise et de destruction. Ces dernières années, le pays, qui s’était relevé d’une longue guerre civile et de plusieurs guerres successives, a connu une crise économique et sociale sans précédent. Les manifestations qui ont vu le jour en masse se sont heurtées à l’immobilisme de la classe politique. Le 4 août 2020, le souffle de l’explosion du port de Beyrouth a entièrement dévasté la ville, faisant des centaines de morts et des centaines de milliers de blessés et de délogés. Face à la catastrophe, la Fondation Boghossian est immédiatement venue en aide aux victimes. Aux côtés des artistes, largement touchés par l’événement, l’idée est née de présenter une exposition à la Villa Empain en 2021, qui leur donne la parole.  

L’exposition explore le spectre des pratiques et des réactions des artistes, face à ces dernières années de débâcle, l’évènement de l’explosion et ses conséquences sur le peuple et sur la ville, dont les quartiers en ruine sont autant de témoignages. Confrontés aux pénuries massives, à la dissolution du service public, à la dévaluation, aux conflits aux frontières, au traumatisme prégnant d’un peuple à bout de souffle et rongé par la colère ou le désespoir, les artistes, nés ou ayant vécu au Liban, ont créé des œuvres, en relation directe ou indirecte à la situation de ces dernières années. How will it end ? est conçue en partenariat avec le Centre Pompidou et présente une sélection d’œuvres d’artistes issues de ses collections exceptionnelles. Le parcours de l’exposition propose un dialogue inédit entre les œuvres de la collection du Centre Pompidou et des pièces d’artistes libanais de toutes générations, notamment plus jeunes ayant été réalisées ces dernières années ou à la suite de la tragédie, et traçant, entre désespoir et douceur, exils et nouveaux ancrages, quelques futurs possibles. L’ensemble réunit des dessins, sculptures, installations, peintures, photographies et vidéos.



Pour toutes informations complémentaires rendez vous sur le site internet :  

www.boghossianfoundation.be














Exposition 




Jewish Museum of Belgium
Rue des minimes, 21
1000 Brussels






03 Decembre




SOL LEWITT


‘’'Wall drawings, works on paper, structures (1968 – 2002) ‘’


Rendez vous jusqu’au 02 Mai 2022


Présentation :

Le Musée Juif de Belgique a le plaisir de présenter une nouvelle exposition consacrée à l'artiste conceptuel américain Sol LeWitt (1928-2007). À travers une sélection unique de dessins muraux, d'œuvres sur papier, de gouaches, de structures et de documents d'archives des années 1960 aux années 2000, cette exposition met en lumière la diversité et l'unité de la production prolifique de Sol LeWitt. Il présentera une double « première » : une exploration de son héritage juif et une enquête sur ses liens avec la Belgique. L'exposition Né à Hartford, Connecticut, dans une famille d'immigrants juifs de Russie, Solomon (Sol) LeWitt était un pionnier de l'art conceptuel et minimal, connu notamment pour ses Wall Drawings. 

Bien qu'il ne soit pas religieux, menant une vie laïque, Sol LeWitt a maintenu un lien discret, mais persistant avec son héritage juif tout au long de sa vie. Dans les années 1990, il s'est impliqué plus activement dans sa communauté de Chester, Connecticut, en concevant la nouvelle synagogue de la Congrégation réformée Beth Shalom Rodfe Zedek, qui a été ouverte en 2001. 

Pour Sol LeWitt, la conception d'une synagogue était « un problème de formes géométriques dans un espace conforme aux usages rituels ». À l'aide d'archives, de dessins, de photographies et de témoignages, l'exposition explore la genèse de ce projet majeur, jusqu'alors méconnu du grand public. L'exposition aborde également un autre aspect oublié de la carrière de Sol LeWitt : les relations étroites que l'artiste a développées tout au long de sa carrière avec des collectionneurs, galeristes et artistes basés en Belgique. Entre autres, le Wall Drawing #138, d'abord réalisé à Bruxelles dans la galerie MTL - qui a joué un rôle pionnier dans l'introduction de l'art conceptuel en Belgique - sera présenté, ainsi que la collaboration de Sol LeWitt avec l'architecte Charles Vandenhove sur le design du CHU de Liège.

Toutes les œuvres présentées dans l'exposition proviennent de collections publiques et privées belges, ainsi que de la Collection LeWitt. Quant aux Wall Drawings, installés directement sur les murs du Musée Juif de Belgique, l'installation est une expérience participative exceptionnelle, réunissant de jeunes artistes et étudiants en art basés à Bruxelles aux côtés des dessinateurs professionnels du studio LeWitt. Pour chaque dessin mural, des équipes sont constituées autour d'un assistant professionnel qui accompagne et guide leurs apprentis locaux. Cette initiative éducative est une occasion unique pour eux de s'impliquer dans le processus créatif de l'un des plus grands artistes américains. Enfin, l'exposition au Musée Juif de Belgique est l'occasion de lancer en Europe une application pour smartphones dédiée à l'artiste et à son travail, développée par Microsoft avec la LeWitt Collection. 

Fidèle à la volonté de Sol LeWitt de rendre l'art accessible à tous, cette application offrira aux visiteurs une expérience immersive et pédagogique unique.

Pour toutes informations complémentaires rendez vous sur le site internet :  

https://www.aejm.org/members/jewish-museum-of-belgium/












Exposition




 Botanique
Rue royale, 236
1210 Saint-Josse-
Ten-Noode






08 Decembre




Mira Sanders & Cédric Noël + the mental masonry lab



Rendez vous jusqu’au 06 Fevrier 2022


Présentation :

Hiroshima, le 6 août 1945 : un flash, une violente explosion, la bombe atomique. Quelque part sur la Lune, une créature se sent menacée. Peu de temps après, l'armée japonaise reçoit un signal d'une mystérieuse astronaute. Ne sommes-nous plus seul.e.s dans l'Univers ?


A Voyage into the Moon est un ensemble d'œuvres récentes du duo d'artistes Mira Sanders et Cédric Noël. La culture, la vénération de l’underground et l'histoire du pays du soleil levant ont constitué une source d’inspiration pour ces deux artistes en vue de la rédaction de plusieurs récits de fiction, et de la création d’une vaste série d'ouvrages. Conjointement avec l’avant-première de leur nouveau moyen métrage Mission Report et une série de nouvelles installations, le Museum du Botanique présentera pour la première fois les œuvres complètes créées entre 2017 et 2021.

Subtilement mise en scène dans une scénographie futuriste, l'exposition mélange la réalité à la fiction. Mira Sanders et Cédric Noël jouent à saute-mouton avec la fantaisie et la réalité, collant des événements réels à des affabulations fantasques. Au sein du Museum, les dessins, les films, les maquettes, les œuvres sonores, les textes et les installations constituent un parcours fascinant et plein d'humour.

N'ayez pas peur des mille-pattes visqueux ou mukade ! Venez plonger dans cette zone crépusculaire poétique : embarquez pour Un voyage dans la lune.

Pour toutes informations complémentaires rendez vous sur le site internet :  

https://botanique.be/fr/exposition/voyage-moon-mira-sanders-cedric-noel-2021














Exposition




Centrale for contemporary art
Place sainte-catherine, 44
1000 Brussels




‘’'La vie Matérielle ‘’



Artistes :

BELOOUSSOVITCH Léa 
CAMONI Chiara
CATTANEO Alice
EL ASMAR Elena
FINESCHI Serena
GIOSCIA Ludovica
LONGO Loredana
LOSI Claudia
MEZZAQUI Sabrina
ROBIN Gwendoline
VAN STAPPEN Lieve
VERMEIREN Arlette



Rendez vous jusqu’au 13 Mars 2022


Présentation :

La CENTRALE présente l’exposition La Vie matérielle un dialogue entre 12 artistes, italiennes et belges, autour du lien entre l’art et la vie.

La Vie matérielle, intitulée ainsi en référence au recueil éponyme de Marguerite Duras, explore et relie cheminement artistique et expérience personnelle.

Tant le livre de Duras que les œuvres de l’exposition se définissent par un dialogue constant entre le quotidien ordinaire (dont le corps est un élément crucial) et la vie intérieure et intime, tiraillée entre ses aspirations profondes et la réalité.

En réutilisant, hybridant, détournant ou décontextualisant des matières organiques, des objets du quotidien, et en leur offrant une nouvelle vie qui transcende leur usage habituel, les artistes de l’exposition dépassent les clivages entre les disciplines artistiques.

Bien qu’ayant des pratiques et expérimentations très différentes, Chiara Camoni, Alice Cattaneo, Elena El Asmar, Serena Fineschi, Ludovica Gioscia, Loredana Longo, Claudia Losi, Sabrina Mezzaqui, ont comme point commun l’utilisation de matériaux souvent humbles et traditionnellement associés à l’artisanat.

Elles sont rejointes par Léa Belooussovitch, Gwendoline Robin, Lieve Van Stappen, Arlette Vermeiren, 4 artistes belges dont les pratiques et les démarches sont proches de celles de leurs homologues italiennes. Toutes dessinent un « refuge » du moi dans le monde, induit par la régénération d’objets et de matériaux qui leur sont chers.

A travers des narrations provocantes ou interrogatives, des mises en scène d’une grande fragilité ou pleines d’énergie, ces œuvres très diversifiées (assemblages, vidéos, dessins, sculptures, installations) mêlent le fini et l’inachevé, le vu et le ressenti.

L’exposition implique et interroge plusieurs sens, en particulier la vision et le toucher, à travers un parcours qui saisit le spectateur/ la spectatrice à l’intérieur d’une sorte de toile d’araignée, émotionnelle et mentale, avec l’espoir qu’à la fin du parcours, s’ouvriront peut-être de nouvelles perspectives sur notre manière de percevoir et de lire notre « vie matérielle » commune, et le lien que l’art permet de créer entre notre corps et notre vie intérieure.

Une collaboration entre la Fondation Palazzo Magnani (Reggio Emilia) et la CENTRALE for contemporary art (Bruxelles)

Cette exposition, proposée en 2018-2019 dans sa version italienne au Palazzo da Mosto par la Fondation Palazzo Magnani en Reggio Emilia sous le commissariat de Marina Dacci, a été repensée pour la CENTRALE en collaboration avec sa directrice artistique Carine Fol et s’inscrit dans le cadre d’un échange par la présentation de l’exposition Universo Dentro de Sophie Whettnall au Chiostri di San Pietro de mai à juillet 2021.
Pour toutes informations complémentaires rendez vous sur le site internet :  

https://centrale.brussels/expos/la-vie-materielle/









Exposition 




Almine Rech 
Rue de l'abbaye, 20
1050 Ixelles






09 Decembre




Paul de Flers



Rendez vous jusqu’au 15 Janvier 2022


Présentation :

Paul de Flers est connu pour ses peintures qui présentent des paysages tropicaux à travers des textures opaques, créées par sa technique de pigment pur sur toile de lin. Après des études de droit public et d'histoire de l'art à Paris, Paul de Flers se consacre uniquement à la peinture. Dans des scènes de baigneurs dans des environnements aigue-marine tamisés et d'animaux pris en train de lutter la nuit dans des clairières sombres, de Flers réinvente des sujets trouvés dans l'œuvre de maîtres français tels que Paul Cézanne et Paul Gauguin. Inspiré par ses expériences dans l'Italie rurale et le Brésil, l'imagerie de de Flers est saturée et intensément humide. De plus, il rappelle la saturation des couleurs, les ombres et l'éblouissement de ces lieux. En 2016, il est finaliste du Prix Peinture et Dessin Celeste, et expose son travail à la tour OXO à Londres. De Flers a organisé des expositions à l'échelle internationale, notamment au Centre culturel tchèque de Prague ; le musée Santa Maria della Scala, Sienne, Italie ; l'Armazém da Cultura et l'Alliance française ALDEOTA, Fortaleza, Brésil ; et l'Agatha + Paul à Paris (en partenariat avec Agatha Ruiz de la Prada), entre autres. Il a effectué une résidence à la Serigrafia Fallani à Venise en 2017 et est actuellement en résidence d'artiste à Lisbonne.

Pour toutes informations complémentaires rendez vous sur le site internet :  

https://www.alminerech.com/press-release/fr/7319-paul-de-flers














Foire 




Antwerp Expo
Jan van Rijswijcklaan 191, 2020 Anvers,





16 Decembre




ART ANTWERP  premiere édition


Rendez vous jusqu’au 19 decembre 2021


Présentation :


Art Brussels lance la première édition d'Art Antwerp en présentant 59 participants, des galeries venant de Belgique et des pays frontaliers : France, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, ainsi qu’une exception avec une galerie venant d'Autriche. Art Antwerp 2021 se présente comme une ambitieuse foire internationale d'art contemporain de taille limitée et un nouvel acteur majeur dans la ville créative d'Anvers. L'ADN de la foire est international mais fortement ancré localement. 39 galeries (représentant 66% du nombre total) des participants ont une galerie en Belgique, dont 13 à Anvers. La foire présente un programme dynamique avec un mélange de près de 300 artistes émergents et d'artistes internationalement établis.


Les galeries participantes sont invitées par le comité d'accueil sur base du profil de la galerie. Il n'y aura pas de sections ; le plan de la foire réunit en un seul lieu des jeunes galeries  à côté de galeries plus établies. La taille limitée de la foire permet une vue d'ensemble claire et contribue à une atmosphère accueillante et intimiste. Le haut niveau de l'organisation d'Art Brussels est garanti.


L'édition de lancement d'Art Antwerp a déjà attiré plusieurs galeries établies, dont Bernier/Eliades (Athènes, Bruxelles) présentant des œuvres d'artistes tels que Wim Delvoye, Mike Kelley, Brian Rochefort et Thomas Schütte ; Campoli Presti (Londres, Paris) avec des œuvres de Katherine Bradford, Heike-Karin Föll, Xylor Jane, Nick Mauss et Kianja Strobert ; Greta Meert (Bruxelles) montrant des œuvres de Pieter Vermeersch, Koen van den Broek, Edith Dekyndt, Jef Geys, Louise Lawler et James White, entre autres ; Galerie Lelong & C. (Paris, New York) présentant des artistes tels que Pierre Alechinsky, Karel Appel, Günther Förg, Jaume Plensa et Kiki Smith ; kamel mennour (Londres, Paris) montrant des artistes établis comme Anish Kapoor, Tadashi Kawamata, Bertrand Lavier et François Morellet ainsi que de jeunes artistes comme Mohamed Bourouissa, Latifa Echakhch, Petrit Halilaj, Camille Henrot, Alicja Kwade et Matthew Lutz-Kinoy ; Laurent Godin (Paris) présentant des œuvres de Peter Buggenhout, Sven 't Jolle et Gérard Traquandi, entre autres ; MARUANI MERCIER (Bruxelles, Knokke, Zaventem) avec des artistes tels que Gavin Turk, Tony Matelli et Arne Quinze ; Nathalie Obadia (Bruxelles, Paris) montrant entre autres Shahpour Pouyan, Laure Prouvost, Andres Serrano et Joris Van de Moortel ; Nino Mier (Bruxelles, Cologne, Los Angeles, Marfa) transformera son stand en salon de dessin avec 34 artistes ; Nosbaum Reding (Bruxelles, Luxembourg) avec, entre autres, Tina Gillen qui représente le Luxembourg à la 59e Biennale de Venise ; Galerie Ron Mandos (Amsterdam) montrant des œuvres de, entre autres, Atelier Van Lieshout, Erwin Olaf, et Hans Op de Beeck ; Sies + Höke (Düsseldorf) présentant des artistes tels que Marcel Dzama, Fabrice Samyn, et Sophie von Hellermann ; Sorry We're Closed (Bruxelles) avec entre autres deux jeunes peintres Anastasia Bay et Julien Meert ; Templon (Bruxelles, Paris) présentant des œuvres de Jan Van Imschoot et Orsten Groom ; Galerie Elisabeth & Klaus Thoman (Innsbruck, Vienne) présentant des œuvres d'artistes tels que Herbert Brandl, Hermann Nitsch, Mai-Thu Perret et Franz West ; Zeno X (Anvers) présentant une exposition collective d'artistes de la galerie, dont Dirk Braeckman, Anton Corbijn, Mark Manders, Martin Margiela, Philip Metten, Paulo Monteiro, Luc Tuymans et Anne-Mie Van Kerckhoven.


Pour toutes informations complémentaires rendez vous sur le site internet :  

www.art-antwerp.com